La Bruyère: philosophe

La Bruyère: philosophe

Libido Pereundi? International: Immer wieder kommt es zu Anlässen, Beiträge auch in Sprachen außer Deutsch möglichst knapp und konzise zu bieten.

Im 17. Jahrhundert war es La Bruyère, der allen Menschen die Philosophie als Hilfe und Trost empfahl:

Bien loin de s‘effrayer, ou de rougir même du nom de philosophe, il n‘y a personne au monde qui ne dût avoir une forte teinture de philosophie, elle convient à tout le monde; la pratique en est utile à tous les âges, à tous les sexes, et à toutes les conditions; elle nous console du bonheur d‘autrui, des indignes préférences, des mauvais succès, du déclin de nos forces ou de notre beauté; elle nous arme contre la pauvreté, la vieillesse, la maladie et la mort, contre les sots et les mauvais railleurs; elle nous fait vivre sans une femme, ou nous fait supporter celle avec qui nous vivons.

Jean de la Bruyère, Les caractères. De l‘homme 132

Ein Gedanke zu „La Bruyère: philosophe

  • 20. November 2020 um 5:48 pm
    Permalink

    Sehr tiefsinnige Gedanken!

    D’autres grandes réflections d’un autre grand poète français:

    L’Eternité
    Arthur Rimbaud

    Elle est retrouvée.
    Quoi ? – L’Eternité.
    C’est la mer allée
    Avec le soleil.
    Ame sentinelle,
    Murmurons l’aveu
    De la nuit si nulle
    Et du jour en feu.
    Des humains suffrages,
    Des communs élans
    Là tu te dégages
    Et voles selon.
    Puisque de vous seules,
    Braises de satin,
    Le Devoir s’exhale
    Sans qu’on dise : enfin.
    Là pas d’espérance,
    Nul orietur.
    Science avec patience,
    Le supplice est sûr.
    Elle est retrouvée.
    Quoi ? – L’Eternité.
    C’est la mer allée
    Avec le soleil.

    Antwort

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.